Vous connaissez votre plus grand ennemi ?

 

Révèle ton potentielVotre plus grand ennemi, vous savez c’est qui ou plutôt c’est quoi ?

C’est la peur de l’échec.

Pourtant, pour réussir dans la vie, pour devenir la personne que vous souhaitez être, il faut à tout prix éliminer ceci : la peur de l’échec. C’est d’autant plus vrai, que l’échec n’existe pas. Oui, je vous assure.

« N’oublions jamais que CE N’EST PAS PARCE QUE LE DESTIN NOUS REFUSE QUELQUE CHOSE A UN CERTAIN MOMENT DU TEMPS QU’IL FAUT CONSIDERER CE REFUS COMME DEFINITIF. L’échec n’existe pas, et si vous tentez quelque chose sans succès, mais que, ce faisant, vous en tirez une leçon dont vous saurez profiter à l’avenir, c’est alors, que vous aurez vraiment réussi. » Anthony ROBBINS.

Même si vous rêvez à des solutions, même si vous avez des idées, tant que vous ne vaincrez pas la peur de l’échec, vos projets ne pourront pas se manifester.

Comment faire pour vaincre cette peur ?

Pour transformer « l’échec » (qui n’existe pas , je vous l’ai dit !) en une force positive,il faut redéfinir ce mot.

L’ échec ne signifie pas que vous êtes un raté…ça signifie que vous n’avez pas encore réussi.

L’ échec ne signifie pas que vous n’avez rien accompli… ça signifie que vous avez appris quelque chose.

L’ échec ne signifie pas que vous avez été idiot…ça signifie que vous avez eu une grande foi.

L’ échec ne signifie pas que vous êtes déshonoré…ça signifie que vous avez eu la volonté d’essayer.

L’ échec ne signifie pas que vous ne l’avez pas…ça signifie que vous devez le faire de façon différente.

L’ échec ne signifie pas que vous êtes inférieur… ça signifie que vous n’êtes pas parfait.

L’ échec ne signifie pas que vous que vous avez gâché votre vie… ça signifie que vous avez une raison de recommencer à neuf.

L’ échec ne signifie pas que vous devez abandonner… ça signifie que vous devez essayer plus fort.

L’ échec ne signifie pas que vous n’y arriverez jamais.. ça signifie que ça prendra un peu plus de temps.

L’ échec ne signifie pas que Dieu vous a abandonné…ça signifie que Dieu a une meilleure idée !

L’échec n’est pas un échec, s’il devient un guide ou une puissance fortifiante. Le véritable échec n’est rien d’autre qu’une attitude mentale négative.


La peur est quelque chose d’universelle, mais comme le dit si bien Susan JEFFERS, « tremblez mais osez« . C’est ainsi d’ailleurs qu’elle a intitulé l’un de ses livres.

Dites-moi dans les commentaires si des fois la peur vous paralyse ou si vous arrivez à l’utiliser pour mieux avancer.

Tagués avec : , ,
Publié dans atteindre ses objectifs, motivation, réussite, succès
12 commentaires pour “Vous connaissez votre plus grand ennemi ?
  1. Carine dit :

    La peur de l’échec est vraiment une source d’immobilisme. C’est vrai que j’entends souvent dire que la peur paralyse tellement que l’on n’ose pas passer à l’action.
    C’est tellement dommage!

  2. Valérie dit :

    Bonjour Carine,

    Peur de l’échec ou peur de gagner.Dans les deux cas il y a peur et c’est la peur d’être un jour heureux qui finalement peut paralyser si, le malheur et la non réussite ont toujours fait partie de nos vies.
    La réussite devient une inconnue. N’avoir pas peur du changement, c’est aussi une manière de n’avoir pas peur d’avancer et de trouver des inconnues qui parfois vous arrêterons. Et je suis d’accord avec toi Carine, cela ne veut pas dire que l’on est moins bien qu’un autre. Cela veut dire que l’on est pas encore arrivé à dépasser certains paliers, que l’on est peut-être pas sur la bonne voie. Donc analyser la situation avant de se désespérer, me paraît être la bonne attitude.
    Amitiés
    Valérie

  3. Carine dit :

    Peur de l’échec ou peur de la réussite. Les deux sont-elles si différentes ? Il faut avoir confiance en soi. C’est si facile à dire mais, tellement compliqué souvent. Je le confirme. C’est pourquoi il m’a semblé important d’insister sur la redéfinition de ce mot « échec ».

  4. Oui Carine, la peur de l’échec est un frein manifeste.
    Et parfois un véritable handicap.

    Mais il y a un ennemi encore plus grand : NOUS-MÊMES !

    • Carine dit :

      Jean -Luc,
      Tu le soulignes bien. Notre meilleur ami devrait être nous. Pourtant, c’est nous même qui nous faisons du mal (qd on se rabaisse soi-même, qd on se répète à longueur de journée que l’on n’y arrivera pas…)

  5. Mathieu dit :

    Bonjour Carine,

    C’est vrai, la peur de l’échec est source de procrastination mais je pense qu’il convient également de rajouter le manque de confiance en soi. En effet beaucoup de personnes pensent qu’elles sont incapable de faire tel ou tel projet et de réussir dans ce qu’ils aspirent faire. C’est un travail de longue haleine mais c’est le seul qu’il faut résoudre pour vraiment passer à l’action et ne plus avoir peur de l’échec, bref pour enfin avoir l’esprit d’un vainqueur !

    A très bientôt,

    Mathieu

  6. Carine dit :

    Bonjour Mathieu,
    Bienvenue. J’ai fais un article sur la confiance en soi et l’estime de soi. Ces 2 choses là si elles sont négatives, ne sont pas en notre faveur bien sûr. Et tu as raison de souligner que c’est du travail sur le long terme. Mais tellement passionnant!

  7. Sophie dit :

    Bonjour, je viens visiter votre site suite à un de vos commentaires sur la persévérance que vous avez posté sur le site d’Enzo.
    Alors pour vous répondre, oui, la peur et particulièrement la peur de l’échec avec toutes les facettes que vous avez énumérées, me paralyse, et puis engendre toutes sortes d’émotions lourdes. Et de pensées horribles.
    J’ai essayé, mais ça n’a pas marché.
    Alors je me retrouve dans un noeud, un blocage, je ne sais plus par ou prendre la pelote pour trouver une solution. Faire avancer les choses. Et biensur, je suis branchée sur la problématique h24.
    Voilà, ma modeste contribution à votre article.
    Bien à vous.

  8. Carine dit :

    Bienvenue Sophie,
    Merci pour votre témoignage. Vous savez, il a différentes façons pour vous de voir les choses. Et dites vous également une chose, à chaque problème une solution même si elle ne vous saute pas aux yeux à l’instant.
    Je ne sais pas comment vous essayez de vous en sortir, si vous voyez un thérapeute pour vous aider dans votre cheminent, si vous essayez seule différentes techniques?
    Quelques idées:
    1/ faites le point des méthodes que vous avez déjà tenté d’utiliser pour gérer votre peur. Si elles ne fonctionnent pas, abandonnez les. Testez en d’autres
    2/Ne restez jamais seule face à la souffrance. Il y a des professionnels très compétents qui sont là pour accompagner vers le changement
    Les émotions lourdes dont vous parlez méritent d’être canalisées…
    3/ Lisez des livres sur le développement personnel (cela peut être un début)
    4/Entourez vous de personnes positives qui vous « tirons » vers le haut, et pas ceux qui compatissent à outrance, qui en rajoutent… Cela ne vous aident pas pour le moment.
    En tout cas prenez bien soin de vous. Ne restez pas comme cela;
    J’espère vous relire Sophie

  9. Salut Carine, j’ai récemment reçu le message d’un lecteur de 21 ans qui me racontait qu’il avait le cul entre deux chaises :

    entre prendre son indépendance en voyageant et en vivant ce qu’il a vivre, et le confort de chez ses parents qu’il perdrait. Il se tate car il a peur de l’échec, alors qu’il n’y a aucun risque d’échec dans ce qu’il souhaite entreprendre que des bonnes expériences !

    Comme quoi on se met vraiment des barrières psychologiques tout seul. Allé je vais lire tes nouveaux articles, j’ai du retard ;)

    Jordane

  10. Carine dit :

    « Se mettre des barrière tout seul ». C’est vrai que nous avons parfois cette fichue manie à se poser des questions existentielles où il ne devrait pas en avoir. Il faut peut être le rassurer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
CITATION DE LA SEMAINE
Semaine du 20 au 26 novembre 2017 «Si tu ne prends pas le temps de créer la vie que tu désires, tu seras forcé à passer beaucoup de temps à vivre une vie dont tu ne veux pas.» - Kevin NGO
POUR GARDER LE LIEN
Les 7 Clés du Bonheur Télécharger gratuitement les ebooks
Prénom*:
Email*:
* Champs Obligatoires
Votre email reste confidentiel et n'est en aucun cas distribué, vendu, donné ou communiqué.
Pensez à regarder vos spams régulièrement dans votre boite mails
Pour votre info
Suivez-moi sur Facebook
GRALON
Formation Formation continu