4 étapes pour mobiliser vos propres ressources quand vous êtes dans une impasse

 

Je vous propose une série d’articles qui vous guidera, vous conseillera si vous vous sentez prisonniers, bloqués dans une impasse . Le but est de vous remotiver, vous remettre le pieds à l’étrier quelques soit l’étape où vous êtes actuellement.  Nous sommes tous à des moments différents de notre vie, c’est la raison pour laquelle je vous présente 3 articles.

Le premier article permettra à ceux qui sont dans une impasse totale de sortir la tête de l’eau. Le second donnera  un nouveau souffle à ceux qui sont tombés dans la routine. Le troisième article apportera de précieux conseils à tous les speeds de nature qui ont le nez dans le guidon.

Pour avancer dans votre cheminement, ces trois articles seront agrémentés d’astuces.

Premier Article

Vous êtes dans une impasse? Vous n’arrivez plus à avoir une vision positive de votre vie?

4 étapes importantes pour commencer le processus de changement

Premièrement

Il faut croire que c’est possible de changer.

Regardez autour de vous, inspirez vous des personnes qui malgré l’adversité continuent à avoir des projets, sourient et restent résolument positifs. Et pourquoi ne serait il pas de même pour vous? Qu’avez vous de moins? C’est évident que nous le pouvons tous. C’est une question de choix. Le choix de continuer à regarder le verre à moitié vide ou de le voir à moitié plein. C’est à vous de décider.

Personne d’autre que vous ne prendra LA décision. Et ça, c’est génial puisque nous sommes libres de notre vie. Vous êtes le seule maitre de votre destin.

« C’est en décidant que nous forgeons notre destin«  Anthony ROBBINS.

Donc, la première étape se résume ainsi : il faut croire que c’est possible de changer et de prendre sa vie en main quelque soit les événement à affronter. Si vous n’avez pas cette croyance, il va vous être difficile d’aller plus loin.

Pour vous aider :

Je vais illustrer mes propos et vous permettre d’intégrer cette vérité, en vous invitant à visionner ces 12 minutes 37 de pure merveille.

Deuxièmement

 Focalisez vous sur les solutions et seulement sur les SOLUTIONS. Il faut habituer votre cerveau à cette gymnastique pour inverser le processus. C’est quand même plus agréable de se focaliser sur un résultat positif que s’épuiser à ruminer ce qui va mal. C’est du masochisme que de s’auto-flageller.

Mais cela ne va pas être si facile au début. Et je sais de quoi je parle!

On ne change pas ses habitudes du jour au lendemain. Elles sont fortement enracinées en nous. C’est un travail de longue haleine mais tellement essentiel.

Pour vous aider :

Pour commencer, il faut déjà prendre conscience du moment où ces pensées vous envahissent et vous submergent. Quant vous vous surprenez à avoir ce type de pensées, il faut se dire STOP à haute voix. Et, posez vous des questions pour améliorer votre état d’esprit.

Exemple: « quel parti puis-je tirer de cette situation? », « que puis-je améliorer, changer pour parvenir à mon but? », « quelles pensées, quels comportements suis-je prêt à modifier pour avancer positivement dans la vie? »…

La façon la plus efficace pour rectifier la perception que vous avez d’un évènement, c’est de changer les pensées sur lesquelles vous vous concentrez. Concentrez-vous sur les solutions et vous verrez très rapidement les changements sur votre état d’esprit.

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent«  Albert EINSTEIN

 

Très important : A ce stade, ne vous demandez surtout pas COMMENT vous allez faire, sinon vous risquez d’être submergé par vos peurs. Ces peurs vont vous centrer sur les obstacles et les difficultés ( je vous rappelle que votre état d’esprit actuel se focalise sur les problèmes. Et le but est de le rééduquer en douceur). Donc, concentrez vous sur vos solutions, sur le QUOI.

Ps : dans un prochain article, nous approfondirons ce sujet du QUOI et du COMMENT.

Troisièmement

Il faut vous entourer de personnes positives qui vont vous tirer vers le haut et pas le contraire.

Même les personnes qui vous aiment peuvent être très nocives pour vous sans le vouloir dans ces moments là, avec des phrases de ce type :  « ce n’est pas pour toi », « tu n’y arriveras pas, je te connais », « de quoi te plaints tu, tu n’es jamais satisfait », « tu es trop fragile », « fais attention! on ne sait pas de quoi demain sera fait » etc… et vous en connaissez bien d’autres.

Sélectionnez avec soin les personnes avec qui vous allez partager votre décision de vous en sortir. Rapprochez vous d’elles : elles vous encourageront et n’auront pas peur de vous voir évoluer.

Il faut comprendre une chose : nos connaissances, surtout nos proches, ont peur de nous voir changer ( comme nous d’ailleurs! ). Cela remet en cause leurs croyances et donc les déstabilisent. Et vous alors ? Vous aussi vous serez déstabilisé par votre décision de vous en sortir.

Le but de s’entourer de personnes qui vont vous accompagner et vous encourager n’est pas d’aller se plaindre auprès d’elles. Cela ne sert à rien et surtout ça ne va pas vous aider. Dans 2 ans, vous serez au même point. Il faut au contraire se focaliser sur un lendemain meilleur.

Pour vous aider :

Faites le point sur votre état d’esprit quand vous quittez une de vos connaissances : soit vous vous sentez requinquer et positif après votre discussion avec elle ou soit, vous avez encore plus le moral dans les chaussettes. C’est un bon indicateur pour savoir qui va vous aider à progresser.

Quatrièmement

Passez à l’action! Commencez par ce qui est le plus important pour vous. Vous ne pourrez pas tout régler d’un coup. C’est utopique.

Pour vous aider :

Faites une liste à l’écrit de vos priorités du moment. Hiérarchisez les et commencez à vous  « occuper »de la première ligne. Les suivantes seront pour une prochaine étape.

N’oubliez jamais : un pas puis un pas vous permettra d’avancer. Même imperceptible au début, toutes vos actions cumulées finiront par porter leurs fruits.

J’espère que ces conseils vous permettront sincèrement d’avancer dans votre cheminement. Au travail maintenant! Persévérez! Ne restez surtout pas seul!

A très bientôt pour le second article.

N’hésitez pas à me faire des commentaires sur vos avancées. Si vous avez des suggestions, dites le moi. Cela me permettra d’être au plus près de vos besoins.  Si ces conseils vous sont utiles, partagez les.

Tagués avec : , ,
Publié dans confiance en soi, développement personnel, motivation
15 commentaires pour “4 étapes pour mobiliser vos propres ressources quand vous êtes dans une impasse
  1. sophie dit :

    Bonjour Carine

    Bravo pour ton article. Quel beau témoignage que celui d’Alice.
    A la lecture de tes lignes, j’ai senti beaucoup d’optimisme et d’envie d’oser.
    Ton article est bon à lire pour tous ceux qui ont perdu l’espoir.
    Bonne continuation
    A bientôt
    Sophie

  2. Michaël dit :

    Le témoignage d’Alice est vraiment beau. Je ne connaissais pas.

    C’est un bon point de chercher les solutions plutôt que rester dans les problèmes. Tellement simple qu’on l’oublie toujours. Merci du rappel.

    Je pense aussi qu’il est bon de regarder les problèmes en face objectivement pour un petit moment : en général on réalise que ça n’a que très peu d’importance dans notre vie.

  3. admin dit :

    Merci à vous deux. Cela m’encourage pour la suite. Si le témoignage d’Alice peut aider quelqu’un ( à se rendre compte que c’est son état d’esprit qui fait qu’il pourra accomplir des choses extraordinaires), j’aurai réussi mon premier article.

  4. Gilles dit :

    Carine, ton blog s’annonce très prometteur. Il est agréable à voir, très bien écrit et semble bien structuré (à vérifier par la suite). Je ‘encourage vivement à continuer.
    Un confrère bienveillant de la formation Bloguer Gagner ».

  5. Farid dit :

    J’en suis pas fier, mais il est vrai que je me suis détacher de certaines personnes de mon passé, qui en soit n’étaient pas du tout de mauvaises personnes, mais qui m’apportaient plus de négatif que de positif. Je pense que cela nuisait à mon évolution personnel et au positivisme recherché.

  6. admin dit :

    Farid,
    Il n’y a pas à être fier ou pas. Si tu as fait ce choix, c’est qu’à ce moment de ta vie , tu as considéré que pour évoluer positivement c’était la meilleur des choses à faire. Tu peux maintenant faire un petit bilan : si effectivement tu as obtenu ce que tu souhaitais à savoir du « positivisme », tu as réussi ou tu es sur la bonne voie.
    Son équilibre personnel, c’est ce qui compte : le reste trouve naturellement sa place ensuite. Bon cheminement.

  7. jean-Marc dit :

    Bonsoir Carine, c’est un excellent sujet qui fait reflechir et effectivement … nous oblige a nous remettre en question pour mieux rebondir.
    Alice doit etre une SAGE !!!
    Je vais suivre ses conseils … et ceux de ce blog.
    A+ JMarc

  8. Vincent dit :

    Bonjour Carinne,

    bel article sur quelques conseils simples pour « se sortir la tête de l’eau ».

    C’est tout à fait exact qu’essayer de lutter contre ses ténèbres est parfois sans espoir, surtout quand on a l’impression d’avoir plongé dans l’abîme.

    Il est plus judicieux de s’accrocher à la lumière d’une pensée positive, aussi petite soit-elle. Et recommencer doucement, petit à petit, pour arriver finalement à appréhender plus positivement sa propre vie.

    Quand aux personnes que l’on croise, il ne faut pas attendre d’elles qu’elles puissent résoudre nos problèmes à notre place. Se plaindre continuellement ne fera que les lasser, et effectivement, il vaut mieux fuir les personnes qui vous entraîne vers le fond.

    Puis, comme vous le dites, action ! Faire le tri, et faire un pas après l’autre. Tout affronter de front est trop dur, il faut progresser tranquillement.

    En tout cas, merci pour cet article, et vive Alice :)

    En vous souhaitant plein de réussite,
    Vincent

  9. admin dit :

    Merci Vincent pour les encouragements. Si je peux aider quelqu’un dans sa réflexion, voir dans son avancée, je n’aurais pas écrit pour rien.

  10. Didier dit :

    Bonjour Carine,

    Je viens de lire tes articles pour mobiliser son énergie. Un seul mot : Passionnant ! Je dois dire que je n’avais pas cette vision des choses et je cherchais justement comment « booster » mon quotidien.
    J’ai trouvé beaucoup de conseils dans cette lecture et je sens que je vais pouvoir progresser avec tes articles!
    Encore bravo!

  11. Philip dit :

    Beau témoignage,
    Je trouve que tu as bien démarré.
    Bonne chance pour la suite.

    Philip :)

  12. Jonathan dit :

    Bonjour Carine,

    je trouve que ton blog est très bien et que la vidéo d’Alice est vraiment passionnante, j’ai vraiment hâte de voir la suite :-)

    On devrait tous être de bonne humeur comme Alice c’est important et d’arrêter de se plaindre pour un oui ou pour un non, très belle article merci Carine et j’attends avec impatience la suite.

    A bientôt

  13. GICQUEL dit :

    Magnifique témoignage dont on peut se nourrir ….pour autant n’oublions les plus  » petits « , les  » plus fragiles « , les  » laissés pour compte « …sur le bord de la route….n’oublions pas qu’il n’ont peut être pas cette force et sachons rester à leur disposition …
    Allez au travail, Carine pour de nouveau articles…dans un précédent commentaire…je disais que tout se travail mais avec régularité ! alors au boulot ! on a besoin de toi …
    bises . fred

  14. Youssef dit :

    Bonjour Carine,

    Merci pour ces conseils très motivant, et aussi pour la vidéo d’Alice, tout simplement incroyable.

    Bonne continuation à toi

  15. Carine dit :

    Merci Youssef,
    Si ces conseils peuvent être utiles, c’est super.
    Au plaisir

3 Pings/Trackbacks pour "4 étapes pour mobiliser vos propres ressources quand vous êtes dans une impasse"
  1. [...] J’ai décidé de « voir » les choses différemment. J’ai dû changer de regard. Pour m’en sortir après de longs mois d’apesanteur, j’ai pris de nouvelles décisions. J’ai dû mobiliser les conseils dont je parle dans « 4 étapes pour mobiliser vos ressources quand vous êtes dans une impasse ». [...]

  2. [...] pense qu’il faut au préalable faire un travail sur soi pour que cela marche. Surtout si on est au fond du [...]

  3. […] Quelque soit votre âge, votre sexe, votre profession, votre situation actuelle, votre passé, vous devez croire que vous avez le pouvoir de faire évoluer les choses. « Si vous n’avez pas cette croyance, il va vous être difficile d’aller plus loin ». Vous êtes sûrement fataliste. Dans ce cas, je vous conseille de lire ou relire « Comment mobiliser ses propres ressources quand on est dans une impasse« . […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
CITATION DE LA SEMAINE
Semaine du 20 au 26 novembre 2017 «Si tu ne prends pas le temps de créer la vie que tu désires, tu seras forcé à passer beaucoup de temps à vivre une vie dont tu ne veux pas.» - Kevin NGO
POUR GARDER LE LIEN
Les 7 Clés du Bonheur Télécharger gratuitement les ebooks
Prénom*:
Email*:
* Champs Obligatoires
Votre email reste confidentiel et n'est en aucun cas distribué, vendu, donné ou communiqué.
Pensez à regarder vos spams régulièrement dans votre boite mails
Pour votre info
Suivez-moi sur Facebook
GRALON
Formation Formation continu