Comment se recentrer sur l’essentiel : une histoire à méditer

 

L’histoire qui va suivre est un condensé de bon sens, de vérité et de sagesse.

« Je ne pouvais pas garder cette histoire pour moi. Pas mal de personnes la connaissent déjà mais, oublient ses enseignements. Si vous voulez vous recentrer sur les choses essentielles de votre vie, réfléchir sur  vos propres objectifs ou tout simplement vous faire plaisir, cette histoire est pour vous. »

 

Un jour, un vieux professeur de l’École nationale d’administration publique (ENAP) fut engagé pour donner une formation sur la planification efficace de son temps à un groupe d’une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l’un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n’avait donc qu’une heure pour « passer sa matière « .

Debout, devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit : « Nous allons réaliser une expérience ».

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot de verre de plus de 4 litres, qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux a peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

« Est-ce que ce pot est plein? ».

Tous répondirent : « Oui ».

Il attendit quelques secondes et ajouta : « Vraiment? ».

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux… jusqu’au fond du pot.

Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda :

« Est-ce que ce pot est plein? ».

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège.

L’un d’eux répondît: « Probablement pas! ».

« Bien! » répondit le vieux prof.

Il se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

Encore une fois, il demanda : « Est-ce que ce pot est plein? ».

Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves répondirent :

« Non! ».

« Bien! » répondît le vieux prof.

Et comme s’y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’au ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

« Quelle grande vérité nous démontre cette expérience? « 

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondît :

« Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire « .

« Non » répondit le vieux prof. « Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante: si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous ensuite ».

Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.

Le vieux prof leur dit alors :

« Quels sont les gros cailloux dans votre vie? »
« Votre santé? »
« Votre famille? »
« Vos ami(e)s? »
« Réaliser vos rêves? »
« Faire ce que vous aimez? »
« Apprendre? »
« Défendre une cause? »
« Vous relaxer? »
« Prendre le temps…? »
« Ou… toute autre chose? »

« Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir…sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie.

Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question :
« Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie? »
Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie) »

D’un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Auteur inconnu

Laissez moi un commentaire sur cette histoire. Dites moi si elle peut vous aider?

Tagués avec : ,
Publié dans développement personnel, méditation, réflexion
5 commentaires pour “Comment se recentrer sur l’essentiel : une histoire à méditer
  1. sophie dit :

    J’avais déjà lu cette histoire. Je l’avais oubliée. Merci pour ce rappel.
    Se centrer sur l’essentiel est une évidence que nous oublions souvent.
    Cette histoire m’invite à faire le tri entre le futile qui ne m’apporte rien et l’essentiel qui m’apporte beaucoup. A bientôt. Sophie

  2. GICQUEL dit :

    J’avais lu cette histoire …il y a très longtemps ….je l’avais trouvée magnifique et tellement pleine de bon sens …pour autant le temps a passé …
    Lorsque je l’ai entendu à nouveau à l’occasion d’un stage, je l’ai immédiatement reconnue …et le pire c’est que je me suis dis, avant même la fin de l’histoire …qu’il y avait encore de la place ! Pauvre de moi, j’en avais complètement inversé le sens ….qu’est ce que cela veut dire ? …que le chassez le naturel, il revient au galot ! Mais je peux vous certifier qu’ au jour d’aujourd’hui…je connais sa signification ….et lamédite quotidiennement …
    Enseignement de cette expérience : tout se travaille ! il faut simplementun peu de régularité .
    Merci pour ce merveilleux rappel.
    Frédérique

  3. Didier dit :

    Bonsoir Carine,

    Cette histoire, pleine de bon sens, nous laisse cependant dans la réflexion. Effectivement cela permet de se recentrer sur ses priorités que nous avons peut être perdu de vue avec le ‘train-train’ quotidien.

    Cette histoire est précieuse, je la garderai près de moi pour y jeter un coup d’oeil régulièrement afin de rectifier éventuellement la trajectoire que je me suis donnée.
    Merci.
    Didier

  4. Carine dit :

    Cette histoire peut être considérée comme un pense bête. Quelle vous soit profitable à tous.
    Merci pour les encouragements

  5. Mokhtar dit :

    Merci pour le choix. Les gros cailloux c’est l’essentiel. Mais comme le disent les spécialistes de la PNL, le plus difficile, c’est de définir ses gros cailloux

2 Pings/Trackbacks pour "Comment se recentrer sur l’essentiel : une histoire à méditer"
  1. [...] Ps : J’en profite pour vous rappeler qu’il faut essayer de ne ne pas oublier ses essentiels dans ce monde de brut. Ces 2 articles peuvent vous aider à ce sujet : « Comment se sortir la tête du guidon » et dans « Comment se recentrer sur l’essentiel. Une histoire à méditer.«  [...]

  2. […] – Définissez clairement vos priorités. Recentrez-vous sur vos « essentiels ». […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge
CITATION DE LA SEMAINE
Semaine du 20 au 26 novembre 2017 «Si tu ne prends pas le temps de créer la vie que tu désires, tu seras forcé à passer beaucoup de temps à vivre une vie dont tu ne veux pas.» - Kevin NGO
POUR GARDER LE LIEN
Les 7 Clés du Bonheur Télécharger gratuitement les ebooks
Prénom*:
Email*:
* Champs Obligatoires
Votre email reste confidentiel et n'est en aucun cas distribué, vendu, donné ou communiqué.
Pensez à regarder vos spams régulièrement dans votre boite mails
Pour votre info
Suivez-moi sur Facebook
GRALON
Formation Formation continu